France·Opinions·Politique·Tribune

La République est mortelle

Que l’on partage ou non les idées de François Fillon, il faut bien voir qu’une habile opération de déstabilisation est en cours, qui ne doit rien au hasard : elle vise à discréditer le représentant d’un des courants politiques les plus importants du pays, pourtant désigné sur la base de son programme politique et par un important vote populaire comme un candidat légitime à l’élection présidentielle.

Mais au-delà de ce candidat et du mouvement qu’il représente, c’est le bon fonctionnement de nos institutions qui est menacé, c’est notre république qui est mise en péril.

(cliquer sur le titre ou sur l’image pour lire la suite de l’article)

Évaluez ceci :

Publicités